Séparation membranaire

Un procédé de séparation performant

La séparation membranaire est un procédé a priori relativement simple. Il consiste à séparer au travers d’une membrane différents composants d’un effluent liquide. 

Cette séparation peut porter sur :

  • les sédiments en suspension
  • les colloïdes
  • les bactéries et virus
  • les macromolécules
  • les ions mono ou divalents en solution

Découvrez toutes nos applications pour le traitement de l'eau

Les types de membranes

Pour ce faire, différents types de membranes existent avec des caractéristiques très variées :

Les membranes céramiques ont le plus souvent un spectre qui s’étendra de la micro-filtration à l’ultrafiltration.

Les membranes organiques permettent d’explorer aussi les champs de la nanofiltration et de l’osmose inverse.

Les modes de séparation

Le mode de séparation peut également se présenter sous 2 aspects :

La filtration frontale se fait de façon discontinue et elle nécessite très régulièrement de procéder à un nettoyage (contrelavage pour le décolmatage ou lavage complet pour l’élimination des contaminants).

À contrario, la filtration tangentielle opérera de façon continue et ne nécessite de nettoyage que lorsque certains paramètres opératoires sont franchis (∆P, concentrations, débits …).  

En effet, durant la phase de production, les contaminants ou produits d’intérêts qui se concentrent à la surface de la membrane sont évacués alors même que le perméat franchit la membrane.

Selon l’application, l’industriel peut avoir un intérêt pour le concentrat, le perméat, voire les deux.

Demande d'informations